lundi 25 mars 2013

Lily Bejjani, championne et sans gluten!



Lily Bejjani est intolérante au gluten et une passionnée de course à pied. En l'espace de quelques mois, elle a déjà glané quatre médailles d'or au Liban, tout en mangeant strictement sans gluten 
A 32 ans, cette maman Libanaise d'un garçon de 17 mois et cette femme d'affaires prouve que l'on peut être céliaque et champion.



Avant d’être diagnostiquée céliaque, avais-tu déjà entendu parler de l'intolérance au gluten?


Oui, bien sûr! J'ai vécu aux États-Unis pendant 5 ans et là-bas on parle beaucoup de l'intolérance au gluten. D'ailleurs, on y retrouve facilement de nombreux aliments sans gluten. J'ai même eu une colocataire qui avait la maladie de coeliaque mais je n'ai jamais pensé que j'aurais pu avoir la même intolérance. 


Comment le sans gluten a-t-il changé ta vie? ton énergie? 

Ça a drastiquement changé ma vie. Pendant trois ans, j'ai souffert de douleurs chroniques à l'estomac. J'ai consulté plein de spécialistes, pris des médicaments, il n'y a rien qui m'aidait. Quand je suis tombée enceinte, ça a été pire. J'ai alors fait des recherches sur internet et j'ai décidé de faire une diète sans gluten. Après 24 heures, j'ai vu toute une différence, c'était extraordinaire. Je n'ai plus ressenti de douleur depuis. J'ai toujours eu beaucoup d'énergie mais en n'ayant plus à vivre avec la douleur, ma qualité de vie a augmenté. Et je me sens beaucoup plus heureuse et relax. 



Peux-tu nous raconter ton parcours sportif depuis le sans-gluten?

J'ai toujours été très sportive (ski, tennis, marche, gym... ), mais je n'ai jamais été capable de courir plus de 20 minutes à cause de mes crampes à l'estomac. J'ai commencé à courir en avril dernier. Mon fils avait cinq mois. Ça a été la plus merveilleuse des expériences.  Au cours des 11 derniers mois, j'ai gagné 4 médailles d'or (course de 5 et 10 km) et j'ai couru deux marathons de 42 km à Beirut et Dubai en faisant un très bon temps, sans me blesser. Je suis tellement reconnaissante. Et j'ai fait tout ça en ne mangeant que des aliments sans gluten. 


Quel est ton repas préféré la veille de la course? le matin de la course? les snacks pendant?

C'est ironique, parce que le régime d'un coureur type est composé de beaucoup de glucides, comme le pain et les pâtes. J'ai dû les remplacer par du riz, des patates, des patates douces, des lentilles, des haricots et par beaucoup de galettes de riz et de maïs. Et j'ajoute à cela beaucoup de protéines et de produits laitiers. Mon dessert favori est la crème glacée et le chocolat. Quand on court le matin, on ne peut pas manger beaucoup, sauf peut-être une banane. Et il m'est impossible de sortir sans avoir bu mon Nescafé!  Il n'y a pas de snacks pendant ces courses sauf pour les gels énergétiques.



Qu'est ce qui te gêne le plus au quotidien?

Tous les jours, je dois penser à l'endroit où je vais manger, parce que ce n'est pas évident de trouver des produits sans gluten à l'extérieur. Parfois, je suis obligée de ne manger qu'une salade parce qu'il n'y a rien d'autre sur le menu que je peux commander. Mais ça ne me dérange pas, j'ai accepté que ça fait partie de ma vie. 



Dois-tu faire souvent face à certains clichés? certaines réflexions?

Beaucoup de femmes au Liban suivent des régimes très stricts et elles écoutent des diététiciens non qualifiés qui leurs disent qu'elles sont "allergiques" au gluten, alors qu'elles ne le sont pas. Il arrive que certaines personnes croient que je fais cette diète pour perdre du poids. Mais j'étais encore plus mince quand je mangeais tous les jours du pain avec gluten. Il semblerait que mon corps n'absorbait pas les nutriments comme il faut quand je mangeais du gluten. Je me sens plus forte maintenant que je ne consomme plus de gluten. 



Pour toi, qu'est ce qui ferait du Liban un paradis "sans gluten"? Qu'est que tu aimerais avoir au Liban, pour que la vie sans gluten soit plus facile?

Heureusement, on retrouve d'excellents produits sans gluten au supermarché et même dans des boulangeries (comme Keyrouz). Ma galette de riz/maïs préférée est POMO, faite au Liban. Succulent ! Si les restaurants pouvaient offrir des plats sans gluten, ce serait génial!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire