lundi 27 février 2012

Sans gluten: pincements du coeur

Je ne peux m'empêcher d'avoir le coeur serré quand:

  • Nous sommes allés à un restaurant libanais. Comme amuse-bouche, le serveur nous a ramené quelques pains arabes chauds et gonglés. "Votre pain a l'air d'être si bon"...
http://recettedupain.com/le-pain/pita/
  • Nous rentrons chez nous, et notre garçon tenait sa boîte de goûter avec une étiquette "GF" pour la différencier de la boîte de son frère avec gluten. Dans l'entrée de l'immeuble, nous avons croisé des voisins. "Oh! Ils vont savoir que j'ai une allergie!"
  • Quand on rend visite à des gens et qu'ils offrent des choses avec gluten! 
  • Aujourd'hui à la cantine, les autres avaient un gâteau, et lui un kinder. Donc, pendant la récré avec son copain, ils ont préparé un "gâteau" avec du sable...

Bon! Objectifs entre autres:
  • S'entraîner à faire du pain arabe, bien gonflé, tout chaud SANS GLUTEN
  • Travailler sur la confiance en soi!

mardi 21 février 2012

Manger au restaurant sans gluten à Beyrouth: burger


Nous avons tenté une nouvelle sortie sans gluten, cette fois-ci dans un restaurant de burger. Armés cette fois-ci de notre pain hamburger sans gluten, nous avons franchi le seuil de ce petit local.

  • Les frites sont des vraies (quoi que un peu trop salées). Comme vous savez, certaines frites surgelées sont parfois enrobées de farine de blé: méfiance!

  • La viande n'est pas mélangée avec farine ou autre, et elle est bonne (il faut commander deux morceaux comme ils sont petits pour remplir un pain hamburger sans gluten de taille classique). Le cuisinier a bien suivi les consignes et nous l'a servi sur une petite feuille de salade.
  • Nous avons aussi commandé des halloums grillés, en demandant que la sauce soit de côté. Attention, le plat est servi avec un pain à côté. Le poivre noir saupoudré dessus n'a pas été apprécié par les enfants.

  • Le ketchup est Heinz, donc sans gluten! Pour la moutarde, je ne sais pas.

  • Le décor avec petites voitures a eu beaucoup de succés!
  • Le serveur était gentil!

dimanche 19 février 2012

A Beyrouth: plantez un arbre sur votre balcon!



Collés grossièrement sur un pilier d'immeuble, rue Jeanne d'Arc (connue comme la rue des fleuristes), ces messages conseillent: 
PLANTEZ UN ARBRE SUR VOTRE BALCON
laissez la ville respirer!

vendredi 17 février 2012

Régime sans gluten: élargir ses horizons!

Etant donné que le régime sans gluten, nous contraint à dire NON à plein de produits et de plats, nous sommes invités à chercher des substituts variés et parfois exotiques. Comme:

  • Explorer des farines auxquelles je n'aurai jamais pensé: farine de châtaigne...

  • Acheter des produits dans des épiceries indiennes à Dora (farine de pois chiche d'Inde) ou épiceries asiatiques (riz soufflé du Bangladesh).
  • Découvrir des graines qu'on ne connaissait pas: amaranthe, millet, quinoa, lin... Je ne les ai pas toutes essayées encore, mais c'est sur ma liste...

  • Savoir ce que sont la gomme de guar (qui sert comme épaississant), et la gomme de xanthane (qu'on peut utiliser comme liant).


  • ...

Et vous? Qu'est ce que le régime sans gluten vous a-t-il fait découvrir?

mercredi 15 février 2012

Restaurant Enab: marketing fruité

Un nouveau restaurant libanais a ouvert à Beyrouth. Pour sa promotion, au lieu d'envoyer une brochure ou un menu (qui finit souvent après un rapide coup d'oeil à la poubelle), Enab a livré une caisse en bois remplie d'ORANGES! Je trouve cette idée originale et sympa! Reste à tester l'endroit!



Saint Valentin « yoga spirit »

coeur décoré à l'âge de 5 ans
Comme le dit notre prof de yoga, à la fin de chaque cours :


« With deep and honest intention,
Send LOVE to yourself, to those around you,
And to the WHOLE UNIVERSE…”

lundi 13 février 2012

Livre: "Gluten-free Kids" de Danna Korn


J'ai commandé "Gluten-Free Kids: Raising Happy, Healthy Children with Celiac Disease, Autism and Other Conditions" de Danna Korn à ma librairie préférée, j'ai attendu son arrivée et je l'ai lu d'un trait, surligné... 
Je le recommande à toutes les mamans qui vivent avec la maladie coeliaque (intolérance au gluten).

Déjà dès la première page, une citation dans les dédicaces m'a interpellé: 

"The problem is not that there are problems. The problem is expecting otherwise and thinking that having problems is a problem." Theodore Rubin
 (Le problème n'est pas d'avoir des problèmes. Le problème est de s'attendre à autre chose et penser qu'avoir des problèmes est un problème)
Ce livre est l'oeuvre d'une maman avec comme mission d'aider les autres. Son texte se base sur son vécu avec son fils diagnostiqué à l'âge de dix-huit mois en 1991 (quand les conditions pour suivre un régime sans gluten étaient encore plus dur que de nos jours). On se reconnaît dans son récit: le choc du diagnostic...


J'ai apprécié qu'elle ne traite pas le régime sans gluten simplement en parlant de nourriture, mais en s'attaquant aux aspects émotionels et sociaux!


A part le 24ème chapitre (qui traite des droits légaux aux USA et qui donc ne nous concerne pas), le livre est une mine de conseils: pour la cuisine, au restaurant, lors des fêtes, comment responsabiliser son enfant, traverser la période de l'adolescence...

A retenir, la mantra de Danna Korn:  
"DEAL WITH IT; DON'T DWELL ON IT".
("Faites face, ne vous attardez pas sur le sujet")

Vous pouvez:




Enfant et livres


Dans cette mine d'or d'illustrations: books, paper, scissors, je suis tombée sur "Automn shade" de  theflickerees. J'aime! Ça me fait penser à quelqu'un...

dimanche 12 février 2012

Sur les murs de Beyrouth, Viola fait du vélo.

En nous promenant à Achrafieh, cet après-midi, nous avons remarqué ces pochoirs. J'ai trouvé cela très mignon, comme une invitation au rêve.

Ça change, de ce qu'on voyait sur les murs de Beyrouth, pendant mon enfance et adolescence, durant les années de guerre. On ne trouvait que les slogans de partis politiques... C'est comme si les gens "normaux" et les artistes ont repris possession de leurs murs.

C'est "Viola" de Nadine Feghali qui fait du vélo!

On la retrouve dans ce tableau "Sunset" illustrant la citation de Fawze Yammine "mon père m'a offert un vélo, j'y suis montée et je suis allée vers le coucher de soleil".
Sunset de Nadine Feghali
Ce personnage illustre même des sacs de Sarah's bag. J'aime!



Pour en savoir plus sur Nadine Feghali et Viola, vous pouvez jeter un coup d'oeil sur:

jeudi 9 février 2012

Manger sans gluten à Beyrouth: restaurant de poissons

On a eu dix jours de pluie et de ciel gris avant, et puis dix jours de pluie et de ciel gris après. Mais entre les deux, on a eu droit, le temps d'un week-end à un temps sublime, ciel BLEU et soleil BRILLANT!

Vue près du restaurant de poissons à Khaldeh
Nous en avons profité pour sortir au restaurant et manger du poisson, là où les dangers "glutineux" sont multiples:
- le pain frit qu'on dépose sur les poissons
- la farine dans laquelle on plonge les poissons avant de les frire...




La meilleure solution était de commander un grand poisson cuit à la braise! Notre fattouche sans pain! Et les pommes de terre frites avec de l'huile propre (nous a-t-on assuré). J'avais grillé du pain arabe sans gluten à la maison. Ce type de pain met du temps pour prendre des couleurs, mais il faut être vigilant parce que tout d'un coup il noircit très vite. J'avais essayé de le faire frire! :( Pas top! Grillé c'est mieux.


Conclusion: manger au restaurant du poisson sans gluten, c'est faisable (mais je pense vaux mieux ne pas tenter l'aventure un jour de grande affluence!)

lundi 6 février 2012

Maladie coeliaque et adolescents sur Allô Rufo

Le pédopsychiatre Marcel Rufo répond dans son émission Allô Rufo du 19 janvier 2012 (voir vidéo) à la question d'une maman au sujet de:

Comment convaincre des adolescents atteints de la maladie cœliaque de suivre un régime sans gluten ?

Question du public
Catherine, 57 ans, quatre enfants

Ma fille était atteinte de la maladie cœliaque, une intolérance au gluten. Nous l’avons appris quand elle avait 20 mois (aujourd’hui, elle a 25 ans). C’est à ce moment-là que je me suis investie dans l’Association française des intolérants au gluten). Le seul traitement de cette maladie consiste à suivre un régime sans gluten strict et à vie. Autant quand elle était petite, ce n’était pas trop compliqué de lui faire suivre son régime ; autant à l’adolescence, c’est devenu très compliqué.

Ne voulant pas se différencier de leurs copains, les jeunes cœliaques remangent alors des plats à base de gluten (pain, pâtes, biscuits, farine, chapelure, pizzas, hamburger...). Comment leur faire comprendre l’importance de continuer à suivre leur régime, sachant que la maladie est toujours latente ?

Réponse de Marcel Rufo


La maladie cœliaque est un trouble de l’absorbation au niveau du grêle. Il faut supprimer le gluten, sinon cela entraîne des diarrhées qui gênent beaucoup l’enfant dans sa croissance.

Vous posez la question de la maladie chronique à l’adolescence. Le petit enfant est un très bon malade. Il joue à être malade d’une certaine façon. Il a des relations privilégiées avec le personnel soignant. On a l’impression que le service hospitalier est une deuxième maison. Ils ont leurs habitudes et ils sont très coopérants.

A l’adolescence, c’est différent. La Société française d’endocrinologie a étudié comment passer du pédiatre au médecin adulte. On s’aperçoit que certains adolescents ne veulent pas de cette consultation. Ils se disent, après tout, qu’ils vont guérir, alors que pas du tout. C’est ce qui fait l’adolescence : une reprise de soi, de l’appropriation de son corps et de ses risques. Souvent, la notion de conduite à risques se transforme par la notion de non-respect du régime.

La seule possibilité est un mandat parental et médical, une sorte de réunion commune de consultation avec le soignant, les parents et l’adolescent. Il faut lui dire : "C’est toi qui va faire un carnet et qui va gérer cette histoire. Après, tu iras seul en consultation. On te lâche, tu as un carnet et tu as régulièrement un rendez-vous avec un soignant qui s’occupe du régime". Pour eux, la maladie est un lieu de vie extraordinaire d’opposition, surtout qu’elle ne présente aucun signe. L’adolescent se fiche du passé et se fiche du futur. Il présentifie tout : "Actuellement, je veux manger une pizza avec mes copains". Il faudrait qu’il aille voir son pédiatre seul et qu’il y aille jusqu’à 18 ans, ce qui est grand. Finalement, le gastro-entérologue qu’il consulte une fois adulte n’a plus rien à faire.

Je comprends la culpabilité des parents d’avoir fait naître cet enfant avec une anomalie. Mais, il faut passer outre la part de génétique, de transmission, et il faut le laisser se débrouiller avec cette maladie, quitte à prendre des risques.

Adresse utile


Notre gastro-entérologue m'avait parlé du refus des adolescents de leur régime... Je sais que nous y sommes pas encore. Mais autant être préparés!

ET VOUS EST-CE QUE VOUS VIVEZ CETTE SITUATION? L'AVEZ-VOUS DEPASSEE?

dimanche 5 février 2012

Dessin: j'ai trempé mon doigt dans la confiture


Dessin d'un garçon de 7 ans pour illustrer la poésie "j'ai trempé mon doigt dans la confiture"!

samedi 4 février 2012

Manger sans gluten au restaurant à Beyrouth: Kahwet Leila

Pour fêter nos six mois sans gluten, et en suivant les recommendations de notre médecin: 
"BRAVO, Bravo! I am so proud of you! You made my day! 20 sur 20! I want you to go out and celebrate!"
Nous nous sommes armés de courage (et d'un pain arabe sans gluten) et nous avons franchi le seuil de "Kahwet Leila" à Gemmayzeh (où était Kahwet Le'zez dans le temps).
Intérieur lumineux, et décor rétro, dans un bel immeuble d'architecture traditionnelle!


L'amuse-bouche servi est du thym et de l'huile d'olive avec un pain markouk. En commandant un deuxième ramequin pour éviter la contamination, notre garçon a pu tremper son pain sans gluten.


Nous avons commandé du "hommos bi tahineh" (purée de pois chiche), du poulet grillé et du kafta en précisant bien clairement au serveur qu'il ne fallait pas de pain ni dessus ni dessous. Le jeune homme était souriant et compréhensif! Et notre commande est arrivée comme souhaité! YOUPI!

Le buffet d'entrées froides, offre aussi une selection de plats naturellement sans gluten: "loubia bi zeit" (haricots verts à l'huile), ...


En dessert, nous avons choisi du riz au lait! C'était un régal! Sinon, on aurait aussi pu choisir  du "moghli"...

En tout et pour tout, c'était une expérience positive qui nous a donné confiance en nous pour tenter d'autres endroits.


ET VOUS? QUELS SONT VOS ENDROITS PREFERES POUR SORTIR SANS GLUTEN?