dimanche 12 février 2012

Sur les murs de Beyrouth, Viola fait du vélo.

En nous promenant à Achrafieh, cet après-midi, nous avons remarqué ces pochoirs. J'ai trouvé cela très mignon, comme une invitation au rêve.

Ça change, de ce qu'on voyait sur les murs de Beyrouth, pendant mon enfance et adolescence, durant les années de guerre. On ne trouvait que les slogans de partis politiques... C'est comme si les gens "normaux" et les artistes ont repris possession de leurs murs.

C'est "Viola" de Nadine Feghali qui fait du vélo!

On la retrouve dans ce tableau "Sunset" illustrant la citation de Fawze Yammine "mon père m'a offert un vélo, j'y suis montée et je suis allée vers le coucher de soleil".
Sunset de Nadine Feghali
Ce personnage illustre même des sacs de Sarah's bag. J'aime!



Pour en savoir plus sur Nadine Feghali et Viola, vous pouvez jeter un coup d'oeil sur:

2 commentaires:

  1. C'est magnifique ces murs ça donne espoirs, d'un Liban sans guerre, d'un Liban joyeux et créative.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, un peu de peinture, de l'imagination et l'ambiance change...

      Supprimer