dimanche 21 octobre 2012

Espoir et désespoir à Beyrouth


Depuis l'explosion d'Achrafieh vendredi, on a l'impression que le pays plonge dans une dépression collective. Encore une fois...

Garder espoir malgré tout... Se dire, on a connu pire... De jours meilleurs viendront...

via

2 commentaires: