mercredi 5 octobre 2011

Maladie coeliaque: en parler ou ne pas en parler?


Depuis le diagnostic, quand je croise une connaissance, je vis un dilemme: est-ce que j'en parle ou pas?

Ça va sans dire que dans certaines situations, la question ne se pose pas, par exemple: 
- pour commander dans un restaurant
- si on est invité à manger chez quelqu'un
- lors d'un goûter d'anniversaire...

Mais ailleurs? C'est pile ou face!

Soit, je tombe sur quelqu'un qui connaît la maladie cœliaque par un ami. La conversation se révèle une source d'informations, d'astuces, de conseils utiles et rassurants. "Ne t'inquiète pas, untel est passé par la, ça va, ça ira, il y a pire, c'est pas grave...

Soit, je tombe sur quelqu'un qui me dévisage comme si des antennes venaient de sortir de ma tête. Et quand on me demande des explications, je sens que la personne décroche très vite, le regard qui fuit...

Le dilemme demeure: en parler, tenter de sensibiliser? Ou faire comme si rien n'était... 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire